Tueries du Brabant: Guy Bouten relance la piste de la CIA

Tueries du Brabant: Guy Bouten relance la piste de la CIA
© Photonews

Belgique

BELGA

Publié le - Mis à jour le

Pour Guy Bouten, déjà auteur d'un livre sorti sur le sujet en 2008, l'affaire dépasse le cadre du simple banditisme.

Une organisation, chapeautant différents services - comme le Westland New Post (une milice d'extrême droite), le Bureau national d'informations criminelles (BIC), le Bureau national des Drogues (BND) ou encore Gladio (une organisation secrète fondée pour empêcher la prise du pouvoir par les communistes) - serait responsable de la mort de 28 personnes lors des tueries du Brabant, et d'une cinquantaine au total. "La probable origine de cette organisation est à chercher dans les pratiques de certains de nos hommes politiques du temps (...)", indique Guy Bouten, sans citer de noms.

Paul Vanden Boeynants (ancien premier ministre), n'est pas directement impliqué mais bien son entourage, affirme le journaliste. Ce dernier considère que plane au dessus de la dite organisation l'ombre de la CIA, active en Belgique pour "ébranler la Sûreté de l'Etat", "infiltrer les mouvements pour la paix opposés à l'installation des missiles atomiques" en Belgique ou encore "sans doute pour créer des terroristes de gauche comme les CCC". "Tout se tient et est lié", conclut Guy Bouten, qui a enquêté sur les tueries du Brabant durant cinq ans. "Tueries du Brabant, le dossier, le complot, les noms", 863 pages, 29,9 euros, éditions de l'Arbre.

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous