Belgique

Un incident s'est produit samedi soir à la centrale de Doel à Beveren, a indiqué la porte-parole d'Electrabel Els De Clercq, précisant que celui-ci n'était pas de nature nucléaire. Un transformateur du réacteur n°1 s'est embrasé et une petite explosion s'est produite, mais l'incendie a pu être maîtrisé rapidement.

La centrale de Doel dispose de sa propre équipe de pompiers, mais la caserne de Beveren a également été appelée en renfort.

Une brève chute de tension sur le réseau électrique

Une brève chute de tension a eu lieu samedi soir sur le réseau électrique en même temps que l'explosion et l'incendie d'un transformateur à la centrale de Doel 1, selon Elia, le gestionnaire du réseau de transport d'électricité à haute tension.

Cette chute de tension a été perceptible localement, dans le nord du pays. "Il est possible que les gens l'aient remarqué depuis chez eux. Les ampoules ont pu brièvement clignoter", explique-t-on dimanche chez Elia.

Il n'y a pour le moment aucun impact de cet incident à Doel sur le réseau. La sécurité d'approvisionnement est toujours assurée, affirme-t-on également. Le transformateur de Doel 1, où ont eu lieu samedi soir une petite explosion et un incendie, envoie normalement sur le réseau de l'électricité produite par le réacteur éponyme. Celui-ci étant actuellement à l'arrêt, aucun courant n'est envoyé. Le transformateur y était cependant encore couplé afin de pouvoir retirer de l'électricité du réseau. D'après Electrabel, qui exploite la centrale nucléaire, on ignore encore le lien entre l'incendie et cette chute de tension.

Le député Johan Vande Lanotte déplore un "énième incident"

L'incident à la centrale nucléaire de Doel 1 démontre encore une fois combien il est imprudent de ne pas exiger d'étude sur l'impact environnemental du redémarrage et de la prolongation de la durée de vie de Doel 1, dénonce dimanche le député sp.a Johan Vande Lanotte, au lendemain d'une petite explosion et d'un incendie dans le transformateur de cette centrale, actuellement à l'arrêt. "Il s'agit du énième incident dans une centrale nucléaire, cette fois justement dans celle que l'on veut prolonger. Cela en dit long sur le choix qui est fait de vouloir continuer à faire fonctionner ces vieilles installations", constate encore le socialiste.

M. Vande Lanotte rappelle que son parti et Groen ont proposé d'ajouter un câble supplémentaire entre les Pays-Bas et la Belgique au lieu de prolonger les centrales de Doel 1 et 2. "S'il apparaît que cela n'était plus possible et que l'on devait faire face à des pénuries d'électricité, cela sera la responsabilité du gouvernement", assène-t-il.

Les installations de l'intercommunale ISVAG à Wilrijk à l'arrêt

Les installations de traitement des déchets de l'intercommunale ISVAG à Wilrijk, dans la banlieue anversoise, ont été mises à l'arrêt samedi soir à la suite de l'explosion et de l'incendie survenus dans la centrale nucléaire de Doel, a annoncé l'échevin anversois Philip Heylen sur Twitter.

Cette information a été confirmée par l'intercommunale. D'autres entreprises pourraient avoir été touchées par cet incident mineur, mais aucune confirmation n'était disponible vers 1h. L'unité de traitement de l'ISVAG s'est mise automatiquement à l'arrêt à la suite de la panne de courant consécutive à l'incendie d'un transformateur de la centrale de Doel. L'intercommunale brûle des déchets pour les transformer en énergie distribuée auprès de 20.000 familles. "Nous n'avons constaté aucun dégât à notre turbine, tout est parfaitement sous contrôle", a commenté un membre de la direction de l'ISVAG. Les activités de l'intercommunale redémarreront normalement une fois qu'Electrabel aura donné son feu vert.

Étant donné que l'arrêt d'urgence est survenu pendant la nuit lors d'un week-end, les conséquences devraient demeurer très limitées, autant pour les clients que pour les fournisseurs. On ignore cependant si la coupure de courant a eu un impact dans d'autres entreprises de la région.

Les perturbations pour les particuliers ne devraient également être que relatives. Le gestionnaire de réseau Eandis n'a pas eu connaissance de gros désagréments.