La police a procédé à 97 arrestations administratives ce dimanche.

Plusieurs mouvements de droite et d'extrême droite ont organisé ce dimanche la "Marche contre Marrakech" qui s'est révélé être plutôt chahutée. En marge de cette "Marche," plusieurs débordements ont éclaté. En tout, la police a dû effectuer 97 arrestations administratives.

A priori, le mouvement avait été dispersé vers 15h30. La RTBF a réussi à mettre la main sur un document prouvant le contraire. On y voit une voiture de police être prise à partie par plusieurs manifestants habillés en noir (et pour beaucoup, cagoulés). Coups de pied, de poing, encerclement, ce groupe n'y a pas été par le dos de la cuillère. Finalement, la voiture a réussi à partir évitant de justesse un panneau de signalisation.

En tout, près de 5.500 manifestants ont participé à cette "Marche." Le rassemblement a chauffé aux abords du rond-point Schuman. Certains manifestants ont arraché des pavés, des poteaux, et ont visé les forces de l'ordre. Le Berlaymont, le bâtiment de la Commission européenne, a été attaqué.