"Animal Farm" : "Avec la guerre en Ukraine, ce spectacle résonne encore plus"

Après “1984”, le directeur du Théâtre du Parc,Thierry Debroux, s’empare de l’autre grand roman de George Orwell : “Animal Farm”. Il en signe un conte musical, avec une dizaine de comédiens et de chanteurs sur scène. Tous costumés et masqués en animaux de ferme. À voir dès ce 10 novembre.

"Ok ! Faisons-le en musique !”, lance, pleine d’allant la chorégraphe Emmanuelle Lamberts. Au dernier étage du Théâtre royal du Parc, la salle de répétition grouille d’une...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité