Arts et Expos

Le premier grand rendez-vous du marché de l'art de la nouvelle saison est toujours fixé à Paris où la Fiac se montre, du 6 au 10 octobre, plus aux avant-postes que jamais. L'art actuel en ses connotations les plus modes, tendances, jeunes, mais sans négliger les valeurs assurées d'aujourd'hui, y est nettement privilégié. Le renouvellement du marché est à l'ordre du jour et c'est l'audace qui devrait être payante.

La mise est de poids avec 227 galeries dont 99 françaises et 15 belges qui occupent ainsi le troisième rang après les Etats-Unis! La Belgique n'est pas seulement un pays de grands collectionneurs, il est d'abord celui des artistes et aussi des galeries de niveau international. 13 d'entre elles se mêlent aux plus prestigieuses dans le hall 4, Aliceday de Bruxelles participe à Futur Quake alors que la seule de Wallonie, Nadja Vilenne de Liège est invitée dans la section Perspectives. Et elle risque bien de se faire remarquer dès le vernissage grâce à la performance Torero-Torpedo d'Emilio Lopez Menchero, habillé en torero et juché sur son vélo!

Retour au Grand Palais

Toujours excentrée puisque située à la Porte de Versailles dans le parc des expositions, la Fiac, poussée dans le dos par Art Paris présente au Louvre, regagne le centre de la ville dès cette année en une sorte d'avant-première de réouverture du Grand Palais rénové. Durant trois soirs, les 6,7 et 8, de 18h30 à 22h30, les visiteurs pourront s'offrir un moment de détente dans des espaces spécialement construits, en compagnies d'oeuvres d'arts et d'artistes. Des performances dans la nef, des acteurs lors de la présentation de films dans la salle de cinéma, des plasticiens et leurs oeuvres entre les bars, les sofas, les lieux de repos... Tout pour satisfaire les visiteurs et surtout les collectionneurs.

Ceux-ci, les Vip, ont par ailleurs droit à un programme des plus chargés de visites des principaux lieux parisiens d'expositions d'art contemporain, de collections privées et autres sites choisis.

On notera encore que la Fiac réserve pour la seconde fois un espace au Design contemporain présenté par dix galeries spécialisées.

Enfin, le Prix Marcel Duchamp, institué en 2000 par des collectionneurs pour le rayonnement international de la scène française, est cette année associé à la Fiac où il sera remis par un jury constitué essentiellement de collectionneurs dont le belge Anton Herbert. Parmi les nominés, un artiste né à Bruxelles mais vivant en France, Olivier Blanckaert, les autres étant Kader Attia, Gilles Barbier et Claude Closky.

Paris expos

La Fiac c'est aussi Paris et ses expositions. Elles ne manquent pas en ce moment et l'on en pointera donc quelques-unes: Dada, méga-manifestation qui s'ouvre au Centre Pompidou où se tient également Euro Visions : les nouveaux européens par dix photographes de Magnum; I have heard about..., des architectes R&Sie au Couvent des cordeliers; les correspondances Anthony Caro et Braco Dimitrijevic au musée d'Orsay où se décline aussi l'art russe de la seconde moitié du XIXe siècle; une grande première avec la rétrospective du seul artiste pop-rock de la scène française: Robert Malaval, kamikaze, au Palais de Tokyo, sans oublier Fields de Michal Rovner au Jeu de Paume, et pour ceux qui ne les auraient pas vues, Arnulf Rainer et sa collection d'art brut ainsi que Berlinde de Bruyckere à la Maison Rouge et J'en rêve à la Fondation Cartier. Et pour ne pas manquer un grand moment: Klimt, Schiele, Moser, Kokoschka, aux Galeries Nationales du Grand Palais. Un seul inconvénient, l'embarras du choix!

Fiac. Paris Expo - Porte de Versailles, halls 4 et 5. Du jeudi 6 au lundi 10 octobre. Vernissage sur invitation le mercredi 5. De 10 à 20h., le 10 octobre de 12 à 20h.

Galeries belges : André Simoens, Baronian-Francey, Crown Gallery, Erna Hécey, Guy Pieters, les Filles du Calvaire, Maruani & &Noirhomme, Micheline Szwajcer, Rodolphe janssen, Taché-Lévy, Tim Van Laere, Vedovi, Xavier Hufkens, Nadja Vilenne, Aliceday.

© La Libre Belgique 2005