Biennale de Venise: le pavillon belge officiellement inauguré

A cette occasion, l’artiste Berlinde De Bruyckere a diffusé les premières images de son saint Sébastien, présenté dans son entièreté (elle fait plus de 10 m de long).

Biennale de Venise: le pavillon belge officiellement inauguré
©DR
G.Dt

Le pavillon belge à la Biennale de Venise est officiellement inauguré ce mercredi par la ministre flamande de la Culture, Joke Schauvliege. A cette occasion, l’artiste Berlinde De Bruyckere a diffusé les premières images de l’œuvre gigantesque, présentée dans son entièreté (elle fait plus de 10 m de long). Ce saint Sébastien qu’on aperçoit ci-dessus, est couché sur toute la longueur de la salle du pavillon belge plongé dans l’obscurité. Le corps tel qu’on le voit sur la photo, avec la poitrine soulevée, est en fait, l’empreinte d’un tronc d’arbre, d’un orme tombé. Berlinde De Bruyckere peint alors les moules de l’arbre avec de la cire rouge et bleuâtre - sa palette de l’anatomie humaine - et les remplit de fines couches de cire d’un blanc laiteux. Les fragiles moulages de bois mort qui en résultent ont une morphologie humaine troublante. Couchant ensuite les arbres de cire, elle les transforme en une masse abstraite de muscles, de tendons et d’os où transparaissent le sang, les veines et les boursouflures des blessures. De grands coussins viennent soutenir et protéger cet étrange corps étendu. La métamorphose de l’homme en arbre ou de l’arbre en homme est visible, mais retenue, comme inachevée.