Daniel Buren, le chef de la bande

Très étonnante exposition à Bozar, dès vendredi, de Daniel Buren, personnalité capitale de l’art contemporain depuis près de 50 ans. Célèbre pour ses bandes, son "outil visuel", il propose ici un "autoportrait" très original et interroge de manière radicale le concept d’une exposition. A travers plus de cent artistes des XXe et XXIe siècles qu’il admire et un film de 3h30. Il s’explique pour "La Libre". Entretien.

Daniel Buren A Bozar
Daniel Buren A Bozar ©Johanna de Tessieres
Guy Duplat
Ses bandes verticales alternées blanches et colorées de 8,7 cm de largeur ont fait le tour du monde. Dans l’architecture des musées, sur des colonnes, dans l’espace public. Elles sont devenues une institution et la marque de fabrique de l’artiste. On les revoit ici dans le hall Horta et la première salle de l’exposition à Bozar à Bruxelles. Depuis 50 ans, Daniel Buren investit le champ artistique et l’interroge....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité