Les raisons de la mise à l'écart (provisoire) de la directrice du musée de Gand

La pression était devenue intenable sur Catherine de Zegher, à la suite de l’affaire des tableaux Toporovski.

Analyse de Guy Duplat
Les raisons de la mise à l'écart (provisoire) de la directrice du musée de Gand
©Printscreen YouTube
La pression était devenue intenable sur Catherine de Zegher, à la suite de l’affaire des tableaux Toporovski.

Mercredi soir, la décision a été prise par le conseil d'administration du musée des Beaux-Arts de Gand (MSK) lors d'un vote à bulletin secret par 10 voix pour et deux contre, a indiqué l'échevine de la Culture de Gand, Annelies

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité