La Brafa, un musée à portée de mains

Philippe Farcy
La Brafa, un musée à portée de mains
©Steinitz

La Brafa sera un temple du Beau idéal pour reprendre le titre d’une exposition parisienne. Les arts anciens européens s’y défendent comme ils peuvent.
Les meubles, les objets d’art décoratifs ou de vitrine, d’origine européenne ou orientale ne sont plus guère de mode et les spots de la médiatisation préfèrent se braquer sur l’art contemporain et le Design. C’est une réalité dure à encaisser pour les antiquaires traditionnels qui subissent les méfaits des goûts changeants. Beaucoup ont disparu on le sait. Cela ressemble à un tsunami mais les fondamentaux un jour reviendront s’asseoir sur la plus haute marche où trônent les rois.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...