À Bruges, la galerie Black Swan contextualise remarquablement les peintures psychanalytiques d’Yves Velter

Pour cette exposition, chaque espace de la galerie/maison (la nuance est importante, une maison est habitée) a été reconditionné de manière à correspondre au sens des peintures et sculptures qui y sont placées. Une bonne quarantaine. Des récentes principalement, des inédites ou pas.

Claude Lorent
Sonder nos profondeurs
©Yves Velter
Pour cette exposition, chaque espace de la galerie/maison (la nuance est importante, une maison est habitée) a été reconditionné de manière à correspondre au sens des peintures et sculptures qui y sont placées. Une bonne quarantaine. Des récentes principalement, des inédites ou pas. Le temps qui s’écoule sur les œuvres n’a pas d’importance tant les propos picturaux échappent à la temporalité car ils ne touchent pas aux aspects physiques mais portent sur la part de l’invisible en nous...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité