Une expo de prestige, une forte présence à Art Brussels

Parmi les galeries étrangères qui se sont installées à Bruxelles depuis vingt ans, il en subsiste quelques-unes, rares au bout du compte. Car le marché belge est exigeant. Il faut savoir acquérir sa confiance et la conserver. Aussi, célébrer l’anniversaire de dix ans de présence bruxelloise comme le fait aujourd’hui Nathalie Obadia n’est pas anodin.

Claude Lorent
Une expo de prestige, une forte présence à Art Brussels
©DR
Parmi les galeries étrangères qui se sont installées à Bruxelles depuis vingt ans, il en subsiste quelques-unes, rares au bout du compte. Car le marché belge est exigeant. Il faut savoir acquérir sa confiance et la conserver. Aussi, célébrer l’anniversaire de dix ans de présence bruxelloise comme le fait aujourd’hui Nathalie Obadia n’est pas anodin. Certes, elle est venue chez nous déjà présente à Art Brussels depuis 1995 et précédée d’une aura parisienne de grand professionnalisme. Sa programmation hautement variée dans l’internationalité a attisé la curiosité des découvreurs...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité