Peau à peau

Les mains de l’une (dessins de Tamar Kasparian) épousent le regard de l’autre (photographies de France Dubois). Fruit de cette union, un univers intime, délicat et sublime.

Gribaumont Gwennaëlle
Peau à peau
Les mains de l’une (dessins de Tamar Kasparian) épousent le regard de l’autre (photographies de France Dubois). Fruit de cette union, un univers intime, délicat et sublime. C’est d’abord l’histoire d’une rencontre… En 2017, France...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité