Al-Ula, la fabuleuse oasis d’Arabie

Il y a quelques années, quasi personne en Europe ne connaissait Al-Ula. Cela va changer. L’Arabie Saoudite et son sulfureux prince héritier Mohammed Ben Salman (« MBS ») veulent en faire un haut lieu du tourisme culturel mondial à l’instar de Petra ou Angkor, et parlent d’y investir entre 50 et 100 milliards d’euros.

Tombes nabatéennes, AlUla
Tombes nabatéennes, AlUla ©© Yann Arthus-Bertrand, Hope Production
Guy Duplat, envoyé spécial à Paris
L’institut du monde arabe nous plonge dans le...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet