Polémique autour de l'annulation du prix artistique belge le plus important

En réaction aux « exigences » des cinq artistes nominés, l’asbl organisatrice du prix, La Jeune Peinture, supprime l’exposition à Bozar et le prix 2020. Les cinq artistes sélectionnés par le jury international manifestent leur désaccord et formulent leurs suggestions.

Otobong Nkanga, vue partielle de l’installation à Bozar pour le BAP 2017, en avant plan : « Steel to Rust – Resistance », 2017 ; au mur : ” In a Place Yet Unknown”, 2017, textile tissé et métal.
Otobong Nkanga, vue partielle de l’installation à Bozar pour le BAP 2017, en avant plan : « Steel to Rust – Resistance », 2017 ; au mur : ” In a Place Yet Unknown”, 2017, textile tissé et métal. ©Philippe De Gobert

En réaction aux "exigences" des cinq artistes nominés, l’asbl organisatrice du prix, La Jeune Peinture, supprime l’exposition à Bozar et le prix 2020. Les cinq artistes sélectionnés par le jury international manifestent leur désaccord et formulent leurs suggestions.

Pour la seconde année consécutive le BAP (Belgian Art Prize) attribué

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet