Fais-moi mal, baby

Deux photographies murales de très grand format focalisent l’attention dès que l’on entre dans l’exposition "Hit Me One More Time" de Patrick Galbats en cours chez Contretype à Bruxelles.

Fais-moi mal, baby
©Patrick Galbats
Dans "Hit Me One More Time", Patrick Galbats rend palpable le nationalisme hongrois.

Deux photographies murales de très grand format focalisent l’attention dès que l’on entre dans l’exposition "Hit Me One More Time" de Patrick Galbats en cours chez Contretype à Bruxelles. La première montre les jambes gainées de métal d’une

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet