Bernar Venet emplit le CAB de rigueur, d’audace, d’impact

Diable d’homme en effet que ce septuagénaire sans âge mais non sans détermination. Jusqu’au-boutiste à en halluciner les inquiets, les frileux, les amputés de l’ambition d’y arriver.

Roger-Pierre Turine
Bernar Venet emplit le CAB de rigueur, d’audace, d’impact
Diable d’homme en effet que ce septuagénaire sans âge mais non sans détermination. Jusqu’au-boutiste...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...