Steve McQueen au plus près de la chair humaine

Le réalisateur et plasticien montre à la Tate une très belle sélection de ses vidéos, fortes jusqu’à l’oppression. Steve McQueen (né en 1969 à Londres) est le seul artiste a avoir été récompensé autant pour ses oeuvres plasticiennes avec le Turner Prize en 1999 que pour ses longs métrages avec l’Oscar pour Twelve Years a Slave en 2014. Shame ou Hunger qui racontait l'histoire de Bobby Sands, leader de l’IRA mort après 65 jours de grève de la faim, furent d’autres films marquants qui vous prenaient les spectateurs à la gorge. La Tate Modern lui consacre une puissante rétrospective avec quatorze vidéos reprenant 30 ans de création. Ici, à nouveau, il va au cœur de l’humain, cherche au plus près de la chair mortelle et palpitante où se nichent la liberté et l'espoir.

Steve McQueen: Charlotte (2004) avec l'oeil de Charlotte Rampling
Steve McQueen: Charlotte (2004) avec l'oeil de Charlotte Rampling ©Steve McQueen, Thomas Dane Gallery et Marian Goodman Gallery
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...