Gérard Stricher, la fureur de peindre

Gérard Stricher, la fureur de peindre
Gribaumont Gwennaëlle

Puissantes et généreuses, les toiles de Gérard Stricher poussent la couleur et la matière à leurs paroxysmes.

Après avoir créé l’événement en 2018 en étant présenté simultanément dans quatre pays, Gérard Stricher (Sarrebourg, 1948) revient à Bruxelles. Chez Marc Minjauw, le Français présente un ensemble d’œuvres récentes conservant les ingrédients

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet