La grande exposition Matisse, ou l’incessant bonheur d’innover

Rétrospective Matisse au Centre Pompidou qui montre à merveille un artiste en perpétuelle recherche. Un parcours limpide nous emmène des débuts hésitants à la somptueuse simplicité des papiers découpés.

Henri Matisse,, La Tristesse du roi, 195, 2
Papiers gouachés, découpés, collés et maroués sur toile 292 × 386 cm , Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, Paris
© Succession H. Matisse
Henri Matisse,, La Tristesse du roi, 195, 2 Papiers gouachés, découpés, collés et maroués sur toile 292 × 386 cm , Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, Paris © Succession H. Matisse ©Centre Pompidou, Mnam-Cci/Philippe Migeat/Dist. Rmn-Gp
La magnifique exposition Matisse qui s’est ouverte au Centre Pompidou à Paris pour les 150 ans de la naissance du peintre (1869-1954) a été mise sous le parrainage d’Aragon et de son livre Henri Matisse, roman (1971). On y lit cette phrase qui résume bien le propos de l’exposition : « Les Matisse dans les premiers temps, natures mortes ou scènes d’intérieur, sans éclat, ne font en rien prévoir ce que sera...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité