Aubrey Beardsley, l’amoureux du beau bizarre

Le musée d’Orsay expose le talent graphique fulgurant et provocateur d’un dandy londonien des années 1890.

Aubrey Beardsley (1872-1898) The Peacock Skirt [La jupe de paon] Portfolio illustrant Saloméd’Oscar Wilde, Gravures au trait sur papier d’après des dessins de 1893,34,5 × 27,5 cm
Aubrey Beardsley (1872-1898) The Peacock Skirt [La jupe de paon] Portfolio illustrant Saloméd’Oscar Wilde, Gravures au trait sur papier d’après des dessins de 1893,34,5 × 27,5 cm ©© Collection Stephen Calloway
A côté de la très belle exposition consacrée à Spilliaert, il ne faut pas manquer au musée d’Orsay, la découverte d’une curiosité : les dessins virtuoses d’Aubrey Beardsley (1872-1898), le jeune dandy qui passa comme une comète dans le ciel anglais,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité