Au Mima, le futur regarde le présent

Dans les installations de Felix Luque Sanchez, la technologie devient la mémoire de l’humanité et de la nature.

Au Mima, le futur regarde le présent
À quoi ressemblerait l’art au lendemain d’un cataclysme ?" interrogent le Mima et l’invité de sa nouvelle exposition, Felix Luque Sanchez (épaulé de Damien Gemay et Iñigo Bilbao Lopategui). Futur sombre si loin (veut-on espérer), si proche (nous prédit-on)....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité