Lourd est le silence… d’Eric Kengen

De grands yeux fixes qui vous toisent dans un mutisme total… Voilà la peinture solide et charpentée.

placeholder
© Eric Kengen
Gribaumont Gwennaëlle
Étrange et intriguant. Tels sont les maîtres-mots de l’univers éminemment reconnaissable qu’Eric Kengen compose inlassablement depuis plus de quarante ans. "Au début de ma carrière, et pendant très longtemps, j’ai mis un point d’honneur à ce que chaque tableau soit une aventure… Et pour cause : à chaque fois que je me ‘plantais’, ça ajoutait de la richesse au tableau. Aujourd’hui, j’aime travailler à partir d’un dessin préparatoire." (l’artiste) Ses œuvres - toiles marouflées sur panneau, à l’acrylique parfois rehaussé d’huile - sont peuplées de personnages aussi charismatiques que hiératiques. La fidélité absolue, et quasi obsessionnelle, de l’artiste à ce premier rôle récurrent pourrait à lui seul être considérée...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet