Les Chevaliers de l’Apocalypse à l’ère du "Big Data"

Entre époque médiévale et système techno-féodal, l’art contemporain se marie si bien à l’art ancien.

Les Chevaliers de l’Apocalypse à l’ère du "Big Data"
Gribaumont Gwennaëlle
Sujet de fascination, le Moyen Âge est tendance ! Littérature, séries, musiques et même notre système économique taxé de techno-féodalisme sont autant d’éléments exprimant cet engouement. Une période, régulièrement résumée - à tort ! - à quelques combats sanglants ou bouffonneries grotesques, qui fut exceptionnellement propice pour les arts (musique polyphonique, sculpture et peinture presque hyperréaliste…). Soit un âge d’or offrant de nombreux thèmes et motifs qui n’ont pas fini d’inspirer les artistes actuels. Lesquels explorent de plus en plus souvent des médiums traditionnels tels que la tapisserie, la...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet