Secrets d’alcôve d’Arpaïs Du Bois

Père cathare, mère flamande, la francophone Arpaïs Du Bois vit à Anvers, y meuble son quotidien d’introspections vibrantes.

Roger-Pierre Turine
Secrets d’alcôve d’Arpaïs Du Bois
©Fifty One
Il y en a au rez-de-chaussée, il y en a au sous-sol… Près de cent peintures à l’acrylique sur papier, plus rarement sur toile. Un ensemble comme une mosaïque vivante, parfois brûlante et parfois...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité