Où s’en vont nos baisers ?

Jouant sur la vocation originelle de ce lieu désacralisé, Drutskoy présente un retable païen.

Où s’en vont nos baisers ?
©Chapelle de Boondael
Gribaumont Gwennaëlle
Mars 2020. Sasha Drutskoy (Londres, 1963) finalisait les derniers détails de l’accrochage quand la crise sanitaire s’est invitée dans l’équation. Un an plus tard, c’est assurément avec...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité