"Dans notre société, les corps défaillants sont mis de côté”

À la Verrière, à Bruxelles, le cycle d’expo “Matières à panser” se poursuit. À rebours des notions de croissance, de productivité – de progrès même, parfois –, le duo français Mountaincutters se penche sur notre humanité dans sa fragilité.Avant ouverture, papote mode d’emploi.

"Dans notre société, les corps défaillants sont mis de côté”
©Jean-Luc Flémal
Avoir le luxe d’observer les artistes au travail, pénétrer un peu dans l’esprit de celui qui offre une production esthétique, c’est ce à quoi nous avons eu droit en assistant à l’installation...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité