Entre nostalgie du pays et fragmentation identitaire, les autoportraits d’Hélène Amouzou capturent une souffrance intérieure

En marge de sa magnifique exposition sur la représentation féminine, le Musée des Beaux-Arts de Tournai propose une autre vision de la femme : le regard qu’une photographe porte sur sa propre image. Témoignages bouleversants.

Entre nostalgie du pays et fragmentation identitaire, les autoportraits d’Hélène Amouzou capturent une souffrance intérieure
©Hélène Amouzou
Gwennaëlle Gribaumont
En marge de sa magnifique exposition sur la représentation féminine, le Musée des Beaux-Arts de Tournai propose...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet