La Sérénissime et le Maestro

Électron libre de la scène artistique bruxelloise, Antonio Nardone embarque nos artistes à Venise.

La Sérénissime et le Maestro
© galerienardone
Gribaumont Gwennaëlle
Doué d’une éloquence ravageuse et d’une énergie hors norme, Antonio Nardone - incontournable dans le paysage artistique bruxellois depuis une vingtaine d’années - est de ces personnages qui impressionnent. Aussi est-il doté d’une merveilleuse faculté : avoir une quantité invraisemblable d’idées. Un flot continu, sans frein ni repos, avec ce qu’il faut de propositions à jeter, mais aussi - et surtout - une belle proportion de projets bien inspirés. Mieux ! Il y a chez cet homme, excessif comme le sont tous les passionnés, une capacité inouïe à incarner ses projets les plus fous ou démesurés. Et très souvent, on...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité