A Charleroi, le graffiti s’invite au musée

Le graffeur Elnino76 quitte un moment la rue pour s’attaquer aux murs du BPS22.

A Charleroi, le graffiti s’invite au musée
© dr
Charleroi veut rester la capitale belge des graffeurs. Pierre-Olivier Rollin a invité Elnino76 à occuper les salles du BPS22 pendant trois mois. Une première. Un choix paradoxal de « muséifier » un art de rue. Mais logique, car ce choix poursuit une action de longue haleine. Le directeur du BPS22 fut déjà l’initiateur d’un...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité