Demain, nous serons nommés homo stupidus stupidus

Au MuZEE, Maarten Vanden Eynde donne une puissante forme artistique à l’urgence écologique.

Maarten Vanden Eynde: Restauration du lac de Montbel, 2003,
© Marjolijn Dijkman
Le réchauffement climatique, la chute de la biodiversité, la pollution galopante, l’avenir même de l’humanité sur la planète,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité