Chat peau bas aux fondeurs alostois de la part de Philippe Geluck

Après un an de déconfinement devant 5 millions de visiteurs à Paris, Bordeaux et Caen.

Avec octobre, paraît en général Le Chat, d'une fidélité à toute épreuve. Pourtant cette année, point d'album à proprement parler, ou plutôt deux, mais pas des albums ; le premier, Les Mots du Chat, c'est Le Chat sans Le Chat, un livre reprenant sa pensée joyeusement philosophique, le dodu félin n'apparaissant qu'en page de garde pour vous saluer, et au moment de refermer l'ouvrage pour vous remercier d'être arrivé au bout. Le second album,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet