Fernando Botero, poids lourd de la rondeur

Généreuse à souhait, comme ses portraits, cette exposition est la toute première rétrospective consacrée à Botero dans un musée belge. Un événement !

“Abou Ghraib numéro 44 triptyque”, 2005, huile sur toile, 109 x 104 cm (chaque partie).
“Abou Ghraib numéro 44 triptyque”, 2005, huile sur toile, 109 x 104 cm (chaque partie).
Gwennaëlle Gribaumont
De ses recherches de jeunesse - peu connues du grand public - aux œuvres iconiques, cette vaste rétrospective Botero en met plein la vue ! D’emblée, nous soulignons la pugnacité de Cecilia Braschi...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet