Par deux fois, la Croix a saigné à l’abbaye de Floreffe

Une riche exposition à Namur raconte la grandeur et la déchéance de l’abbaye des Prémontrés.

Polyptique-reliquaire de la Vraie Croix, musée du Louvre
Polyptique-reliquaire de la Vraie Croix, musée du Louvre ©D.R.
Certes, ce n'est ni Le nom de la rose ni Benedetta, mais l'exposition au musée Trem.a à Namur, raconte très bien l'histoire d'une abbaye durant 900 ans. Avec des prêts exceptionnels, à commencer par le polyptyque-reliquaire de la Vraie Croix, splendide retable doré du XIIIe siècle venu de Floreffe et prêté par le Louvre qui l'avait reçu d'Alphonse de Rothschild. Entouré de scènes de la vie de Jésus, il montre deux anges portant la relique de la Croix ramenée de Terre sainte à Namur par Otton...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité