Et si les sorcières n’avaient jamais existé ?

Elles nous effraient autant qu’elles nous fascinent. D’hier et d’aujourd’hui, les sorcières sont au cœur d’une importante exposition qui navigue entre persécution et réappropriation.

Et si les sorcières n’avaient jamais existé ?
Gribaumont Gwennaëlle
À quoi reconnaît-on une sorcière ? La plupart répondront en esquissant rapidement l’accoutrement convenu : chapeau pointu, balai et nez crochu, quelques araignées et un chat noir...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet