Lions d’or à Sonia Boyce et Simone Leigh, deux artistes noires à la Biennale de Venise

La Britannique Sonia Boyce gagne le Lion d'or du meilleur Pavillon. L'Américaine Simone Leigh celui de la meilleure artiste.

Lions d’or à Sonia Boyce et Simone Leigh, deux artistes noires à la Biennale de Venise
©AP

Les Lions d’or de la Biennale d’art à Venise à deux artistes femmes noires confirment le ton de celle-ci, où près de 85 % des artistes sont des femmes et où la marque de Black Lives Matter est bien présente. Un palmarès bienvenu, dans la mesure où il confirme ce mouvement pour donner une place plus juste à toutes ces artistes longtemps laissées dans l’ombre de la création et de l’histoire de l’art du fait de leur genre ou de leur couleur.

Lions d’or à Sonia Boyce et Simone Leigh, deux artistes noires à la Biennale de Venise
©AP

Il reste que le pavillon britannique avec Sonia Boyce était loin d’être un des favoris avec une vidéo dans laquelle cinq musiciennes noires sont invitées à improviser, à interagir et à jouer avec leurs voix. Le jury salue une oeuvre qui "révèle une multitude d'histoires qui sont restées inaudibles ». Mais le but échappera à bien des visiteurs.

Dans notre classement, il y avait, outre le pavillon belge avec les merveilleuses vidéos de Francis Alÿs, la surprise du pavillon polonais, où tous les murs sont couverts de trois frises superposées par l’artiste Malgorzata Mirga-Tap, réactualisant des fresques du Palazzo Schifanoia de Ferrare pour les transposer dans la société des Roms de Pologne. Un chef-d’œuvre de découpages, montages, coutures et peintures. Le pavillon suisse aurait pu aussi être couronné, avec l’installation très forte de Latifa Echakhch, ou le pavillon français, où Zineb Sedira a fourni une réflexion sur l’histoire entre Algérie et France à travers le cinéma. Il reçoit néanmoins une mention spéciale, de même que le pavillon de l’Ouganda.

Lions d’or à Sonia Boyce et Simone Leigh, deux artistes noires à la Biennale de Venise
©AP

Le second Lion d’or pour “la meilleure participante” à l’édition 2022 a pour sa part été attribué à l’Américaine Simone Leigh, cette fois incontestée car, non seulement elle occupe formidablement le pavillon américain, mais ouvre aussi en force le parcours à l’Arsenale.

On avait déjà annoncé les Lions d’or pour l’ensemble de leur carrière à l’Allemande Katharina Fritsch (66 ans) et à la Chilienne Cecilia Vicuña (74 ans).

Le Libanais Ali Cheri reçoit quant à lui, un lion d’argent mérité pour sa belle vidéo sur une briqueterie au bord du Nil.