Le corps, lieu du rituel et de la métamorphose

L’édition 2022 du Kunstenfestival a débuté en force avec François Chaignaud et Monteiro Freitas.

Le corps, lieu du rituel et de la métamorphose
©Les Cris de Paris et Mandorle productions
En 2017, François Chaignaud créait au Festival d'Avignon Romances inciertos. Un choc. La musique comme la danse y puisaient dans l'histoire même de l'Espagne baroque,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet