Une expo ludique et pertinente à découvrir au Sablon

Florence Vercheval a installé au Sablon une exposition tout en une.

Une expo ludique et pertinente à découvrir au Sablon

L’ancienne maison de maître n’avait jamais été reconfigurée en installation totale. Ce que réussit Florence Vercheval (Ixelles, 1965) avec un sens de la complicité : textes anciens ou actuels apposés au dos des photos. Des photos et des assemblages entre émotions et objets. Des objets de brocante ayant pour eux l’authenticité d’une époque - porcelaines début XXe - en veine de belles dames endimanchées de taffetas, de preux militaires en leurs uniformes multicolores, de danseuses en leurs circonvolutions et même de belles en leurs boudoirs.

Son récent vécu y est à lire en filigrane, comme le sont les livres qui l’ont accompagnée. Ils sont partie intégrante de cette vivante et vibrante installation.

Décoratrice de cinéma, rompue à l’exercice de la mise en scène, Florence Vercheval a orchestré son installation sur murs et dans l’espace, la reproduction photographique d’un papier peint d’époque s’arrogeant la mise en perspective.

Histoire pour histoires, l’artiste a réuni des objets acquis sur des impulsions, des émotions immédiatement ressenties. Ces objets - précieux et gentiment kitschs - jouent le jeu de la connivence quand danseuses et fantassins, quadriges et belles-de-nuit se la jouent complices d’un regard porté sur des instants de vie.

À travers les écrits de Kintsugi, un art japonais de réparer les pots cassés, Vercheval a, elle-même, réparé une de ses potiches dont la tête émerge d’une jupe emplie d’émotions… brodées.

Plus loin, une chambre à coucher, un atelier reconstitué, une mémoire des êtres chers règle la mise d’une exposition emplie de charmes.

>>> Association du Patrimoine, 7, rue Charles Hanssens, 1000 Bruxelles. Tél. : 02 512 34 21. Ce 25 juin, de 14 à 18h. Soirée festive (lecture de Bruno Georis) le dimanche 3 juillet à 17 heures.