Le rubikcubisme de Invader, késako ?

Le rubikcubisme est un courant artistique et surtout ludique inventé par le street artiste Invader. On vous explique.

Le rubikcubisme de Invader, késako ?
©Invader

En 2003, Invader s’amuse à créer sa première sculpture à base de neuf Rubik’s. C’est en poursuivant l’exploration de l’utilisation de ce jouet qu’il se rend compte que le Rubik produit l’effet grossissant d’un pixel. Il crée alors le courant dit “Rubikcubisme”, hommage au mouvement abstrait inventé par Picasso en 1907, avec le tableau Les Demoiselles d’Avignon, même si techniquement son travail se rapproche plus du pointillisme, car la technique utilisée crée un jeu optique.

Le rubikcubisme de Invader, késako ?
©Philippe de Gobert

On s'explique. Quand il imite, en Rubik's, une image connue, celle-ci ne se révèle à l'œil de prime abord. Il faut que le visiteur prenne du recul, qu'il tende un cadre devant lui, comme quand on fait la netteté avec un objectif d'appareil photo. Et l'image tout à coup apparaît à nos yeux. L'expérience surprend, et nous apprend à regarder mieux, à prendre du recul sur le sujet des images, ce qu'on a oublié dans notre époque saturée.

Le rubikcubisme de Invader, késako ?
©Invader