Explosion de couleurs chez De Vuyst

L’art moderne belge et du contemporain en ligne de mire à Lokeren.

Philippe Farcy
Le portrait de «Madame Duhot», peint en 1916 par Ensor est escompté entre 150 000 et 200 000 €.
Le portrait de «Madame Duhot», peint en 1916 par Ensor est escompté entre 150 000 et 200 000 €. ©DR

La salle de ventes de Lokeren nous a à nouveau concocté une très belle vente qui s’ouvrira le 20 mai par quelques tableaux anciens. Mais l’essentiel est ailleurs et dans les XIXe et XXe siècles, belgo-belges pour être franc. Mais il y a quand même d’entrée une très belle fonte du XIXe siècle, sortie des ateliers d’Henry Dasson en 1879. Elle représente Enée portant son père Anchyse d’après le modèle en cire de Girardon. Lepautre repris l’idée et l’œuvre fut jadis déposée au parc de Marly. Elle est conservée de nos jours au Louvre, depuis 1989. L’original en marbre, qui mesure 264 cm de haut, avait été entamé en 1696 et livré seulement en 1716. La présente sculpture mesure 55 cm de haut et elle est annoncée entre 4000 et 6000 €.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...