Décidément, Bruxelles n’en finit pas de multiplier les initiatives saluant l’un de ses plus illustres représentants : Pieter Bruegel l’Ancien. Pour célébrer les 450 ans de sa disparition, la capitale a disséminé en son cœur des fresques street art inspirées de l’univers de l’artiste.

Au départ, c’est le collectif "Farm Prod" complété de quelques autres artistes qui ont décliné leur art dans les rues de la ville. Les premières fresques sont apparues au printemps dernier. Chaque artiste a choisi, dans le répertoire de Bruegel, une œuvre qu’il a - plus ou moins directement - détournée. "J’ai choisi cette œuvre qui représente un instituteur au milieu d’une classe passablement agitée ; et je me suis concentré sur l’aspect le plus loufoque de l’œuvre : l’âne que l’on aperçoit sortant d’une fenêtre. Ces deux éléments vont mettre en valeur l’emplacement et la dimension du mur de la fresque ; et j’ai placé mon âne dans une fausse perspective pour avoir l’impression qu’il sort du mur." (Alexis Corrand, à propos de sa fresque s’inspirant d’une gravure, L’âne à l’école) Le parcours d’une douzaine d’étapes se concentre essentiellement entre la rue Haute et le Mont des Arts. C’est à cet endroit que l’on découvre la dernière en date.

KBR : une de plus !

Depuis la mi-octobre, la façade de la Bibliothèque royale de Belgique ("KBR" pour les intimes) présente une fresque temporaire signée "Phlegm". Le street artiste anglais intervient en faisant un clin d’œil malicieux à l’exposition "The World of Bruegel in Black and White", présentée dans le même bâtiment.

Phlegm se dit grand admirateur de Bruegel. S’il manie principalement la bombe, il a aussi recours aux anciennes techniques d’impression. Tout comme le maître ancien, il aime ajouter des personnages étranges à son univers fantastique et les intégrer à une histoire. Ses réalisations vont des mini-gravures magistralement détaillées aux gigantesques fresques murales, en passant par la bande dessinée. Les nombreux détails surprenants ainsi que le choix du noir et blanc font d’emblée penser aux estampes de Bruegel. Les amateurs du genre apprécieront la vidéo postée par l’Ancienne Belgique sur une célèbre plate-forme d’hébergement : un timelapse de la création, soit une vidéo ultra-accélérée qui retrace cinq jours de réalisation en un peu plus d’une minute. Impressionnant !

À l’ombre de sa fresque murale, Phlegm a mené un autre projet sur le thème de Bruegel. KBR possède le dessin original et l’estampe de "La luxure", dont la matrice de cuivre a malheureusement disparu au fil des siècles. Phlegm a réalisé, spécialement pour l’occasion, une interprétation moderne de la composition de Bruegel qu’il a soigneusement gravée dans le cuivre. Cette œuvre contemporaine inspirée du maître peut être admirée dans l’exposition "The World of Bruegel in Black and White" (à visiter jusqu’au 16 février).


Parcours Bruegel. Fresque de Phlegm
Street Art Où KBR, Bibliothèque royale de Belgique, Mont des Arts, 1000 Bruxelles Quand Jusqu’au 16 février.