Luz, dessinateur de Charlie Hebdo, survivant du massacre, raconte dans "Catharsis" comment il a peu à peu retrouvé la lumière après l'attentat du 7 janvier. " Un jour le dessin m'a quitté, le même jour qu'une poignée d'amis chers. A la seule différence qu'il est revenu, lui. Petit à petit. A la fois plus sombre et plus léger."

Dans des styles graphiques différents, il conte l'histoire de ses "retrouvailles" avec le dessin et recrée le kaléïdoscope de sa vie après l'assassinat de ses amis dans les locaux de l'hebdomadaire satirique: les cauchemars, l'escorte policière qu'il montre le suivant jusque dans sa chambre à coucher, les scènes d'amour avec sa compagne.

Comme l'explique Luz, sombre et résigné: "Ce livre n'est pas un témoignage, encore moins un ouvrage de bande dessinée."

Découvrez les 31 premières pages de "Catharsis" gratuitement en cliquant ici. 

La publication de "Catharsis" intervient en plein conflit au sein de la rédaction de Charlie Hebdo, divisée depuis l'attentat. Quinze salariés sur la vingtaine que compte le journal, parmi lesquels Luz et l'urgentiste Patrick Pelloux, ont réclamé en avril une nouvelle gouvernance et un statut d'"actionnaires salariés à part égale", disant "refuser qu'une poignée d'individus prenne le contrôle" de l'hebdomadaire.

Luz a annoncé qu'il quittait Charlie Hebdo à la rentrée.