Arts et Expos

Désormais, toutes les grandes foires d’art contemporain, rendez-vous incontournables des collectionneurs et amateurs, de Bâle à Miami, de Londres et New-York à Paris, génèrent autour d’elles, pendant quelques jours, une multitude d’activités. Ce qui se passe à Bruxelles durant les cinq jours de la foire Artbrussels est emblématique du phénomène et situe cette foire parmi les références en la matière (voir "Arts Libre" du 13/04/12).

La Belgique a la bonne réputation d’être un pays de collectionneurs, entre autres d’art contemporain et de tous niveaux. La plupart d’entre eux conservent jalousement leurs œuvres en des lieux privés non accessibles au public. On profitera donc de l’effet de foire pour pousser la porte de ces niches aux trésors bien gardés.

Eric Fabre, ex-galeriste parisien, a aménagé en espace d’expo un ancien garage dans lequel il a choisi de montrer, avec quelques affiches, les Palissades (1959-1997) de planches et de skis de Raymond Hains (1926-2005), l’artiste français décolleur d’affiches pour la circonstance, mais pas seulement, puisqu’il s’est aussi intéressé aux objets dont les skis, et a pratiqué la photographie.

De son côté, Frédéric de Goldschmidt ne reçoit que sur réservation pour révéler une part de ses acquisitions parmi lesquelles on compte des œuvres de Harold Ancart, Joël Andrianomearisoa, Svenja Deininger, Edith Dekyndt, Michael DeLucia, Yannis Kounelis, Guillaume Lblon, Didier Marcel, Nick Oberthaaler, Jurgen Ots, Benjamin Sabatier, Rosemarie Trockel, Joëlle Tuerlinckx

Troisième antre des plus intéressants, celui de la famille Servais où sont agencées des œuvres d’une collection constituée, pièce par pièce, depuis 15 ans, notamment de Fred Eerdekens (expo solo en ce moment chez Samuel Vanhoegaerden à Knokke), Gilbert & Georges (nouvelle série d’œuvres chez Baronian-Francey à la rentrée), Thomas Houseago, Barbara Kruger, Didier Marcel, Frank Stella, Andrea Lehman, Wim Delvoye, Ryan McGuiness, Jean-Marc Bustamante, Vik Muniz, Bjarne Melgaard, Sophie Calle, John Hilliard, Tetsumi Kudo

Ouverte habituellement pour des visites de groupes ou individuelles, des samedis sur rendez-vous, la collection Vanhaerents, qui s’étend sur trois étages d’un bâtiment réaménagé, a confié temporairement à Pierre-Olivier Rollin le soin de réaliser un dispositif thématique sous l’appellation Sympathy for the Devil. On y côtoie des œuvres de Christina Boltanski, James Lee Byars, Wim Delvoye, Nick Ervinck, Urs Fischer, Kendell Geers, Jenny Holzer, Matthew Day Jackson, Barbara Kruger, Gabriel Kuri, Jean-Luc Moerman, Farhad Moshiri, Bruce Nauman, Ugo Rondinone, Sudarshan Shetty, Yinka Shonibare, Wang Du

Fonctionnant comme un centre d’art privé, la Maison Particulière de Myriam et Amaury de Solages inaugure une nouvelle exposition thématique sur les "Luttes" - Struggle(s) -, un terme à prendre, selon le concept des organisateurs, dans ses sens multiples et, surtout, d’un point de vue universel. Les 73 œuvres rassemblées, contemporaines, modernes et comprenant des objets primitifs et d’archéologie, proviennent de quatre collections privées de Belgique et sont regroupées autour d’une sélection de sept œuvres importantes de l’artiste espagnol Josep Niebla. Parmi les exposants, on compte Jan Fabre, Jorge Caterbetti, Tony Cragg, Eric Fischl, Helen Marten, Mondongo, Kendell Geers, Ahmed Mater, Luc Tuymans, Ai Weixei, Paul Mac Carthy

Toujours sous l’égide des même collectionneurs français installés à Bruxelles, se tient, dans une autre maison de la même rue, une expo, "Exhibition", rassemblant pendant cinq jours cinq jeunes plasticiens vivant en Belgique, à savoir : Ludmila Danon (peintures), Maxim Frank (sculptures et installation), Manuel Geerinck (photos), Gauthier Hubert (peintures) et l’artiste islandaise vivant à Bruxelles Gudny Rosa Ingimarsdottir qui expose en même temps au WEproject de nouveaux travaux sur papier.