L'homme d'affaires Etienne Davignon n'est pas candidat à sa succession à la présidence du conseil d'administration de Bozar, a indiqué mercredi la ministre en charge des institutions culturelles fédérales, Sophie Wilmès, en commission de la Chambre. "Je voudrais saluer le travail de M. Davignon pour le Palais des Beaux-Arts. Il n'a pas ménagé ses efforts au fil des années", a-t-elle ajouté.

Le départ de M. Davignon marquera un tournant pour l'institution. Le vicomte, ex-président de la Société générale de Belgique, avait été désigné à la présidence du Palais des Beaux-Arts par arrêté royal le 1er mars 1998.

Devenu entre-temps "Bozar", ce haut lieu culturel belge traverse une période difficile. Les syndicats contestent la gestion du directeur actuel Paul Dujardin, dont le mandat a expiré en décembre de l'année passée et qui exerce aujourd'hui ses fonctions ad interim. La ministre avait demandé un rapport sur la question au conseil d'administration.

Financièrement, Bozar est marqué par les effets de la crise sanitaire au même titre que nombre de lieux culturels contraints de suspendre leurs activités. Il a perdu 1,7 million d'euros et le gouvernement fédéral lui a accordé une compensation d'1,5 million, a expliqué Mme Wilmès.

M. Davignon qui a exercé de multiples fonctions politiques et puis économiques en Belgique est âgé aujourd'hui de 88 ans.