Il est rare de constater, à Bruxelles, une telle conjonction d'expositions monographiques ou thématiques auxquelles participent nombre de jeunes artistes belges de la génération montante. Pour qui souhaiterait se forger un point de vue sur l'état actuel de la création artistique en découvrant un large panorama, c'est le moment de se rendre aux musées, centres d'art, galeries et en divers lieux, tant quantité et qualité sont rassemblées en une belle moisson. Sans doute un heureux effet boule de neige du Wiels à travers l'exposition Un-Scene, à ne pas manquer, et voilà qui augure d'un avenir passionnant à suivre. On remarquera que certains artistes se retrouvent en deux, voire trois lieux. Ils sont à pointer !

Petit tour, certainement non exhaustif, des expositions en cours. Pour les détails pratiques on pourra se référer à l'agenda du mercredi dans La Libre culture.

L'initiation se fera donc au Wiels avec les 20 artistes sélectionnés, toutes techniques confondues, alors que le prix A. de Rotschild en rassemble 10 sur l'axe pictural; dans les ensembles, on pointera les Delayen, Delire, Delmotte, Gigounon, Marenne, Case... chez Aéroplastics Contemporary, dix Français de Belgique au Musée d'Ixelles et à la galerie Les filles du calvaire qui joint un solo de Jean-Baptiste Bernardet qui sera un des invités, début janvier de la galerie Frédéric Desimpel. Début janvier encore, à retenir, Tina Gillen (entre autres) à la Crown Gallery, Laurette Atrux Tallau et Yoann Van Parys à la galerie Olivier-Veys.

En solo, on notera Nicolas Grimaud à la galerie Vertige, Sven Augustijnen chez Jan Mot, Simona Denicolai & Ivo Provoost chez Aliceday, Benoît Félix (également chez Buda à Asse) et Xavier Mary à la Médiatine, Marie Dukers à l'Iselp, Karine Marenne à la Maison des Chartreux, Michaël Pycke en la galerie Natascha Mehlhop.

© La Libre Belgique 2008