Avec le bas, Gustave Courbet fit scandale. Le haut va provoquer une révolution. En cherchant l’artiste derrière ce portrait de femme non signé, un amateur vient de démontrer qu’en matière d’art, les théories les plus fumeuses ne sont pas forcément les meilleures. Pendant un siècle et demi, des spécialistes ont commenté ce formidable pari d’avoir osé portraiturer un sexe de femme.

Selon l'enquête de l'hebdomadaire, Gustave Courbet aurait peint la femme (corps et visage) dans un même tableau. La toile aurait ensuite été découpée et les parties séparées.


Photo Philippe Petit

Le tableau du corps sans visage, qui n’avait pas été baptisé par l’auteur, reçut le nom de « L’Origine du Monde » sous lequel il est exposé depuis 1995 au musée d’Orsay. Deux ans d’enquête, d’expertises, d’analyses permettent, cette semaine, à Paris Match de lever le voile et de résoudre une énigme qui a passionné le monde de l’art et le grand public depuis l’origine du tableau.

Retrouvez dès ce jeudi dans Paris Match la grande enquête d'Anne-Cécile Beaudoin avec les photos, les peintures, les dessins, et tous les témoignages du scoop mondial sur cette incroyable et miraculeuse découverte qui bouleverse l'histoire de « L’Origine du Monde » de Gustave Courbet.