L'oeuvre "The Comedian" vient d'être détruite par un visiteur affamé.

Si cette oeuvre exposée au Art Basel de Miami a laissé plus d'un internaute dubitatif, c'est parce qu'elle se résume simplement à... une banane scotchée à un mur. Mais n'en déplaise à ses détracteurs, cette réalisation un peu particulière (qui existe en trois exemplaires) a rapidement trouvé preneur. Un Français a ainsi déboursé la somme de 120.000 dollars pour se la procurer. Il faut dire que "The Comedian" n'est pas le fruit de n'importe quel artiste. Son auteur n'est autre que Maurizio Cattelan, un artiste italien connu pour son goût de la provocation. Pour la petite histoire, c'est également lui qui a réalisé le gigantesque doigt d'honneur présent devant la Bourse de Milan ou encore les toilettes en or massif finalement volées dans un palais anglais.

© afp

Malheureusement pour l'entrepreneur français, son récent achat a eu une durée de vie plutôt courte. La banane a en effet été mangée par un visiteur de l'exposition, artiste lui aussi. Comme on peut le voir dans le post Instagram ci-dessous, David Datuna a décollé le fruit, l'a épluché et a croqué dedans sans aucun remord. Il a nommé sa performance "Hungry Artist" (en anglais, artiste affamé). "J'adore l'oeuvre Maurizio Cattelan. C'est délicieux", a-t-il commenté, recevant au passage des milliers de commentaires amusés.


"Il n'a pas détruit l'oeuvre, la banane, c'est l'idée", a immédiatement réagi Lucien Terras, le directeur des relations avec les musées de la galerie qui représente Maurizio Cattelan. 

Comme l'explique le Guardian, toute la valeur réside dans le certificat d'authenticité. Selon ce document, le propriétaire peut remplacer la banane pourrie par une nouvelle sans altérer l'oeuvre. 

Quinze minutes plus tard, une autre banane était d'ailleurs scotchée sur le mur. 

S'il a suscité quelques moqueries, l'incident permet surtout à tout un chacun de s'interroger sur sa définition de l'art et la valeur d'une oeuvre.