© DOC. MUSÉE ANTOINE VIVENEL

Arts & Expos

La peinture entre beauté et pérennité

Claude Lorent

Publié le - Mis à jour le

Les oeuvres se croisent (...) presque obligées à un dialogue permanent», écrit dans le catalogue Olivier Delavallade. Une exposition dialogue, non pas à deux, mais à trois ou davantage, car elle est entamée avec les lieux de l'exposition. Entre les éléments patrimoniaux, architecturaux, l'espace d'un ancien édifice religieux désaffecté par le culte mais toujours imprégné de la doctrine et de la culture qui l'ont conçu, et l'art actuel des Anne Delfieu et Jean-Luc Herman, s'ouvre un vrai dialogue sur la mémoire, sur le temps, sur la pérennité, sur l'art en son rapport à l'humain, à la nature, à la vie, voire au sacré.

A ce titre, l'installation d'Anne Delfieu dans les arcs du parc voisin, prend tout son sens hors de l'aspect strictement esthétique parfaitement maîtrisé et géré dans les contrastes et les rencontres entre nature et anti-nature. Tout y parle du destin, l'art en son rêve de persistance intemporelle aussi bien que la nature aux cycles renouvelables mais point éternels, que l'architecture en ruine a pourtant construite dans la ferveur de la foi.

Grandes encres monochromes sur tissus flottant dans la nef centrale ou lithographies et sérigraphies, les oeuvres de Jean-Luc Herman sont toujours portées à la limite de la dématérialisation: être tout en étant presque impréhensible. Exister par la lumière seule dans un état de passage qui vise autant à l'exaltation par la beauté simple qu'à diffuser une sorte de philosophie basée sur la qualité intime des choses, sur le pouvoir du poétique et sur l'économie des moyens.

Les oeuvres d'Anne Delfieu participent d'un semblable état d'esprit dans la création en insistant sans doute sur la fragilité des choses, sur leur transformation, sur les interprétations possibles et changeantes des signes quels qu'ils soient, sur les interactions entre l'art, la vie, la nature.

Une halte bienfaisante sur la route des vacances.

© La Libre Belgique 2003

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci