Des regards incisifs qui vous scrutent. Des visages froissés par le temps, usés comme du vieux papier. Le photographe anglais Lee Jeffries a parcouru les grandes agglomérations, de Londres à Paris et de Los Angeles à Rome pour nous livrer une série de portraits en noir et blanc des sans-abri qui ont croisé sa route. Un regard doux amer, simplement bluffant, sur un monde qu'il sort de l'oubli. 

"Je ne peux pas changer la vie de ces gens", a expliqué Lee Jeffries au  Time Magazine. "Je n'ai pas de baguette magique, mais cela ne signifie pas que je ne peux pas les prendre en photos et essayer de sensibiliser et d'attirer l'attention sur leur sort".

Lee Jeffries vit à Manchester au Royaume-Uni. Proche du milieu du football professionnel, sa carrière débute en photographiant des manifestations sportives. C'est une rencontre fortuite avec une jeune fille sans-abri qui changera pour toujours sa démarche artistique. Dans les rues de Londres, il vole alors quelques clichés de la SDF, blottie dans un sac de couchage. Quelque chose l’a poussé à rester et à aller discuter avec elle, racontera-t-il plus tard. Bouleversé, il fera des SDF le sujet de son art. Ses modèles sont des sans-abri rencontrés en Europe et aux États-Unis.

Les portraits que Lee Jeffries partage sur Flickr et Twitter:


Retrouvez toutes ses photos sur son compte flickr et twitter