Arts & Expos

Cet été, Londres célèbre deux grandes peintres du XXe siècle: Lee Krasner et Natalia Goncharova Leur force et leur singularité furent longtemps occultées par leurs maris: Pollock et Larionov. Lee Krasner c’est une tempête de couleurs, une vitalité brute et géniale.


En mai dernier, Sotheby’s vendait The Eye is The first Circle, un grand tableau de Lee Krasner (1908-1984) pour 11,6 millions de dollars, prouvant la montée des artistes femmes sur le marché de l’art. Un prix encore loin cependant de ceux de Jackson Pollock, son mari, dont le tableau, le N° 5 de 1948, fut vendu en 2006 pour la somme record de 140 millions de dollars.

Mais Lee Krasner n’est plus « la femme de », elle est reconnue comme peintre majeure de l’expressionnisme abstrait américain, une pionnière. Elle est célébrée cet été au Barbican de Londres par une exposition magistrale.

Lee Krasner consacra toute sa vie à la peinture: « J’aime affronter une toile pour pouvoir respirer et me sentir vivante », disait-elle. « Peindre est une révélation, un acte d’amour. »