Symboles de la France des "Trente Glorieuses" et dominant l’aéroport inauguré en grande pompe en 1961, les lettres de deux mètres de haut, dessinées par le typographe suisse Adrian Frutiger, avaient été déposées en 2019 lors de la rénovation d’Orly et auraient pu finir à la casse.

Mais la Fondation Aéroports de Paris a monté un projet avec Artcurial pour les préserver : neuf de ces lettres monumentales ont été confiées à des artistes et designers afin qu’ils les revisitent. Elles ont été transformées par Fabrice Hyber, Eva Jospin, Gaëlle Lauriot-Prévost, Hubert Le Gall, Mathieu Mercier, Jean-Michel Othoniel, Claude Viallat, Jacques Villeglé et Bernar Venet.

Les neuf œuvres seront vendues aux enchères le 28 juin par Artcurial. Mise à prix de chacune : 2 000 euros. Le total de la vente sera au profit de projets contre l’illettrisme soutenus par la Fondation ADP.

Le musée des Arts décoratifs accueillera quatre lettres géantes au sein de ses collections et trois rejoindront les collections du musée d’Orly.